Historique - LES DEFIS DU SOCIAL RENTABLE

  • PDFImprimerEnvoyer
Index de l'article
Historique
LE SERVICE SOCIAL POST-COLONIAL AU CAMEROUN ET SES REFORMES
LA CREATION DU MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES
LES DEFIS DU SOCIAL RENTABLE
ENTREPRENEURIAT SOCIAL
Toutes les pages

LES DEFIS DU SOCIAL RENTABLE

La vision politique du Président de la République, Son Excellence Monsieur Paul BIYA telle qu’elle apparaît dans le Programme des Grandes Ambitions, accorde la priorité à la lutte contre l’exclusion sociale. En 2004, Madame Catherine BAKANG MBOCK est nommée à la tête du Ministère des Affaires Sociales. Dès sa prise de fonction, elle pose les bases d’un concept nouveau : le social rentable, avec comme socle l’approche des 3 « A », c’est-à-dire, Assistance - Accompagnement – Autonomisation. Selon elle, cette approche vise à briser le cercle vicieux de la précarité et de l’insatisfaction, cause de chargées économiques et sources de fractures sociales. Elle consacre, à travers un accompagnement psychosocial permanent, aides développantes et appuis techniques divers par le biais de politiques multisectorielles ciblées et suivies, permettant de transformer les vulnérabilités en moteur de production de richesses. En d’autres termes, au-delà de l’impératif humanitaire envers les couches extrêmement vulnérables, l’action sociale vise désormais la rentabilité, le renforcement des capacités d’auto-prise en charge des personnes vulnérables, afin de garantir leur pleine contribution au développement de notre pays.
Entre autres objectifs stratégiques identifiés en vue de l’atteinte de cette vision, figure le renforcement de la Solidarité Nationale pour juguler ou réduire les exclusions sociales.
Cet objectif stratégique pose alors un défi à la fois démographique, social et économique qui interpelle le Ministère des Affaires Sociales et l’ensemble des partenaires engagés dans l’action sociale. Il s’agit de : faire passer les populations vulnérables de ressources potentielles à ressources réelles du développement ; assurer l’intégration harmonieuse des couches vulnérables dans le processus de développement et transformer les personnes vulnérables de simples consommateurs en producteurs de richesses.
Tout ceci passe par la prévention des inadaptations sociales (délinquance juvénile, phénomène des enfants de la rue, toxicomanie et criminalité), la revalorisation des compétences et la reconversion des personnes âgées pour en extraire toutes les potentialités économiques.
Dans ce champ d’action, le MINAS a engagé quatre grands chantiers : la production périodique d’un Répertoire des Structures Privées d’Encadrement des Enfant au Cameroun dont l’une des finalités est le renforcement des capacités d’intervention desdites structures ;
le Projet de Lutte contre le Phénomène des Enfants de la Rue qui vise entre autres à préparer l’insertion socioprofessionnelle des EDR ; le recensement des Personnes Âgées dont les objectifs majeurs sont d’assurer la reconversion et de promouvoir la revalorisation de leurs compétences ; le projet de mise en œuvre de l’Université du 3ème Âge, espace virtuel de transmission des valeurs entre les anciens et les jeunes.
Il s’agit également d’assurer la prise en compte des préoccupations des personnes vulnérables dans tous les aspects de la vie socioéconomique, à travers notamment la planification de toutes les mesures pratiques pour assurer l’accessibilité des personnes handicapées ou à mobilité réduite dans les infrastructures et édifices publics ou ouverts au public, à l’école, dans les services de santé et dans les autres services sociaux essentiels ; l’amélioration et le renforcement d’un cadre juridique favorable garantissant l’épanouissement des couches vulnérables et leur réelle participation à la construction de notre pays.
Pour relever ce défi, deux grands chantiers, deux projets stratégiques :
Mise en place d’un système d’information sociale et poursuite du plaidoyer engagé auprès des départements ministériels partenaires à travers les rencontres interministérielles consacrées à l’intégration de l’approche Vulnérable dans les politiques et programmes sectoriels. Les premiers résultats sont lisibles à travers la signature de lettres-circulaires conjointes avec les Ministère en charge des Enseignements Secondaires et de l’Enseignement Supérieur, visant à faciliter l’intégration scolaire des enfants handicapés et vulnérables ; l’élaboration d’un guide sur l’accessibilité des personnes handicapées dans les bâtiments et édifices publics ou ouverts au public, suite à la circulaire n°003/CAB/PM du 18 avril 2008, du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, relative au respect des règles régissant la passation, l’exécution et le contrôle des marchés publics ; l’élaboration d’une monographie des métiers accessibles aux personnes handicapées à l’usage des décideurs et des employeurs. Enfin, le décrèt N°2011/408 du 09 décembre 2011, portant organisation du Gouvernement consacre le redimensionnement des missions du Ministère des Affaires Sociales qui est désormais responsable de l’élaboration et de la mise en œuvre de la politique du Gouvernement en matière de prévention, d’assistance et de protection des Personnes Socialement Vulnérables.



Langue

Français (Fr)

Recherche

Calendrier

octobre 2018
lmmjvsd
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Statistiques de Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui592
mod_vvisit_counterHier745
mod_vvisit_counterCette semaine1337
mod_vvisit_counterSemaine dernière4473
mod_vvisit_counterCe mois10329
mod_vvisit_counterMois dernier36318
mod_vvisit_counterTotal depuis mai 2011979449

Qui est en ligne ?

Nous avons 27 invités en ligne